20:30

SOIREE DE PALMARES

Palais des Congrès de Nancy, amphi Stanislas

Remise des prix du festival et du concours Chercheurs en herbe

JPEG - 19.3 ko
A l’issue de la projection du film lauréat du Concours des
chercheurs en herbe
en présence de la classe primée, le festival
dévoilera le palmarès de la 10e édition.

Ciné-concert autour des films de Jean Painlevé

Cette année, le festival rend hommage à ce grand cinéaste en proposant une création musicale originale de Michel Deltruc (batterie / percussion), Ivan Gruselle (orgue) et Camille Perrin (contrebasse).
Père fondateur du cinéma scientifique, Jean Painlevé est l’auteur
de plus de 200 films, issus tant de la recherche scientifique que
de l’esprit rebelle de l’avant-garde.

Père fondateur du cinéma scientifique, Jean Painlevé (1902-1989) est l’auteur de plus de 200 films, issus tant de la recherche scientifique que de l’esprit rebelle de l’avant-garde. Proche de Jean Vigo, de Sergei Eisenstein et d’Antonin Artaud, Painlevé a consacré sa vie à une radiographie luxuriante et joyeuse de l’infiniment petit, avec une prédilection particulière pour la faune aquatique qu’il aborde avec une rare obstination , une curiosité presque jubilatoire et une absence de sentimentalisme. A l’affût de leçons d’humanité dans l’animalité, pionnier subversif du multimédia, Painlevé a su utiliser et développer les technologies les plus pointues de son époque (caméra sous-marine, trucages, allant même jusqu’à utiliser l’ancêtre du steadicam).

« Quel Chorégraphe de génie, quel peintre en délire, quel poète, pouvaient imaginer ces ordonnances, ces formes et ces images ! »

André Bazin
Création musicale : Michel DELTRUC (batterie / percussion), Ivan GRUSELLE (orgue), Camille PERRIN (contrebasse).

LA PIEUVRE, 13’ / France 1928

JPEG - 8.2 ko
Après une ouverture surréaliste, présentant la pieuvre comme un monstre fantasmagorique sorti de son milieu naturel, Jean Painlevé dissèque le fonctionnement et les particularités de ce céphalopode. Après un combat entre deux pieuvres ou l’émotion tient toute sa place, on revient au plan large ou la pieuvre redevient la victime de l’homme : la boucle est bouclée.

OURSINS, 10’ / France 1928

JPEG - 12.3 ko
Partons à la pêche aux oursins : l’anatomie de cet animal n’aura plus de secret pour vous grâce aux images de Jean Painlevé. Les piquants bien sur, mais également des milliers de ventouses servant à la locomotion, et lorsque l’on s’approche encore plus près, des milliards de cils vibrants recouvrant chacun de ses éléments. De formidables grossissements qui donnent à la plus petite créature une incroyable consistance.

LA DAPHNIE, 8’55 / France 1928

JPEG - 10.4 ko
Les daphnies, de petits crustacés de quelques millimètres de long, peuplant les rivières et les eaux calmes. Painlevé nous invite à un voyage poétique et didactique sur ces animaux méconnus, passant de plans de paysage d’une rivière aux plans macroscopiques sur son sujet. De la vulgarisation scientifique qui n’a rien de vulgaire, l’art au service de la science.
insérer ici le code piwik